Covidhub est devenu essentiel.news le 8 avril 2024, découvrez pourquoi.

Nouvel outil pour accélérer les référendums en Suisse

Les Amis de la Constitution lancent "100k.ch", une plateforme permettant d'organiser en un temps record une votation populaire.

Partager

Le fameux référendum suisse

En Suisse, les lois entérinées par le Parlement entrent en vigueur définitivement dans un délai de 100 jours, pour autant qu’un référendum muni d’au minimum 50’000 signatures valables de citoyens ayant le droit de vote n’ait pas été organisé.

Les partis politiques, les organisations de la société civile ou encore de simples citoyens peuvent déclencher un référendum. À ne pas confondre avec les initiatives populaires qui sont elles des propositions d’amendement de la Constitution et qui nécessitent 100’000 signatures dans un délai de 18 mois pour passer au vote.

Le problème est que cette récolte de signatures doit avoir lieu de manière très rapide et organisée. Elle n’est possible que pour des organisations déjà établies et dotées de moyens logistiques et financiers importants, un référendum coûtant au minimum entre 200’000 et 300’000 francs.

100k.ch

Les Amis de la Constitution, moteur des trois référendums contre la loi Covid, viennent de lancer officiellement la plateforme en ligne 100k.ch.

Leur objectif est de constituer une base de données de plus de 100’000 citoyens suisses acceptant d’être informés des référendums possibles actuels et de contribuer formellement avec leur signature à s’engager pour qu’une votation ait lieu.

Ce projet fait suite à l’échec d’une initiative demandant de soumettre automatiquement au référendum les lois dites “urgentes”. La loi Covid en était une, l’idée dans le cas particulier étant de permettre d’économiser beaucoup de temps et des ressources.

Actuellement, le destin d’environ 2% des textes législatifs votés au Parlement se joue finalement dans les urnes. C’est beaucoup trop peu selon les Amis de la Constitution, qui souhaitent relever ce taux grâce à leur projet. Ils aspirent ainsi à renforcer la démocratie et sortir de nombreux citoyens de leur impuissance politique.

Neutralité.. filtrée

Le concept est simple: par courriel, on notifie aux abonnés l’adoption d’une nouvelle loi “en cas de décision très disputée au Parlement ou de polarisation politique” ou bien si les responsables de 100k.ch estiment “qu’il n’y a pas eu de discussion adéquate“.

Les inscrits peuvent ensuite voter pour savoir s’il faut lancer un référendum ou non. Si le nombre de “oui” est suffisant, une feuille de signatures pour ce référendum est envoyée dans un deuxième courriel. Ce document devra alors être complété, signé et renvoyé. Roland Bühlmann, président des Amis de la Constitution:

“Il s’agit de renforcer la démocratie directe en Suisse. Nous voulons donc créer un outil accessible à chaque femme et à chaque homme, indépendamment de leur positionnement politique”.

À l’inverse de plateformes comme wecollect.ch, orientée à gauche et refusant de récolter des signatures pour des projets politiques jugés de droite, ici c’est officiellement la communauté qui décidera du sort des référendums sélectionnés par l’équipe de 100k.ch.

Selon les créateurs de la plateforme, celle-ci ne diffusera pas d’opinions ou de recommandations et ne prendra pas position sur les sujets.