Covidhub est devenu essentiel.news le 8 avril 2024, découvrez pourquoi.

Penser l’humain autrement, c’est déjà faire exister demain

Partager

L’humanité se trouve à un moment charnière et tout le monde s’interroge : de quoi demain sera-t-il fait et comment pouvons-nous participer à la création de notre propre futur ? Entre utopie et dystopie, la limite n’est pas toujours aussi simple qu’on ne l’imagine. Les objectifs de développement durable de l’agenda 2030 ne sont-ils pas louables ? La technologie est-elle notre meilleure alliée ou notre pire ennemie ? Ne faut-il pas une coordination globale pour ‘gérer les défis de la planète’ ? Les menaces qui semblent peser sur l’humanité sont-elles réelles ? Quel est notre pouvoir d’action ? Alors qu’il est simple d’imaginer des scénarios apocalyptiques et que ceux-ci abondent dans les films et les documentaires, il faut oser remettre en question les notions, parfois obsolètes, sur lesquelles ils se basent. Penser le monde et penser l’humain autrement, c’est déjà faire exister demain.

The Big Reset

Documentaire espagnol (2022). Celui-ci s’attache à montrer la manière dont la crise sanitaire a été fabriquée pour mettre en place les éléments du “Grand reset” (réinitialisation), prévu par le Forum économique mondial, partout sur la planète, et comment se profile un véritable agenda transhumaniste.

Le grand réveil

3ème volet de la série documentaire ‘Plandémic’ de Mikki Willis (2023). Le grand réveil aborde les enjeux soulevés par ‘le grand reset’ post-pandémique sous l’angle politique, en illustrant la manière dont les libertés ancrées dans la Constitution américaine sont menacées par une évolution comparable à celle de la Chine communiste. Que ce soit le politologue Edward Griffin, le psychologue Mattias Desmet ou des réfugiés du PCC, tous lancent l’alerte : la négation de l’individu au profit du bien commun est la rhétorique qui a permis l’ascension du nazisme, du communisme et de toutes les dictatures de la planète. Un documentaire qui rappelle que notre monde est à un moment charnière et que les États-Unis d’Amérique restent le bastion de l’idéal démocratique.

Aldous Huxley

Interview en anglais par Mike Wallace (1958). Une interview fascinante d’Aldous Huxley à propos de son essai “Vaincre ennemis de la liberté“, texte de réflexion préparatoire à la constitution de la Charte des Droits de l’Homme. L’auteur du ‘Meilleur des Mondes’ part d’une vision résolument ancrée dans les théories de Darwin et Malthus, mais livre une réflexion intéressante sur les dangers de la propagande et des moyens de communication de masse, dans un contexte de concentration des pouvoirs. Comment préserver l’intégrité et réaffirmer la valeur de l’individu ?  Comment éviter la guerre ou les dictatures ? Huxley évoque l’éducation, la décentralisation de l’économie et du pouvoir, la souveraineté.

Dystopies

Bienvenue à Gattaca

Film d’Andrew Niccol (1997). “D’ici peu, notre ADN conditionnera toute notre existence. Une minuscule goutte de sang, de salive, un seul cheveu déterminera où vous travaillerez, qui vous épouserez et ce que vous pourrez accomplir”. Une dystopie eugéniste qui semble de plus en plus réaliste depuis l’introduction des passes sanitaires et qui sert de film de référence dans le débat sur le transhumanisme.

Children of Men

Thriller d’Afonso Cuaron (2006). Mystère suprême, on ignore pourquoi, mais toutes les femmes sont devenues stériles. Le monde a basculé dans un scénario orwellien d’eugénisme et de génocide et meurt à petit feu.  Mais, il semble que la nature reprenne ses droits lorsqu’une jeune femme tombe enceinte. Sa vie est en danger, car elle menace le nouvel ordre établi… Un classique sur les dangers de l’eugénisme et des scénarios transhumanistes.

Fahrenheit 451

Film britannique de François Truffaut (1966) d’après le roman de Ray BradburyDans une société dystopique où la connaissance est considérée comme un danger, les livres sont interdits. Le métier de Guy Montag, pompier, consiste à les repérer et à les détruire par le feu. Sa rencontre avec Clarisse le pousse à remettre son activité en question.

1984

Film de Michael Raifort (1984) d’après le roman de George Orwell. Dans un monde divisé en trois superpuissances qui se disputent une quatrième zone, toutes les vérités sont renversées afin que la population demeure soumise et heureuse de l’être. Le langage est vidé de son sens, remplacé par une « novlangue » au service de la “double pensée”. Big Brother, entité omniprésente et désincarnée, surveille la population à travers des “télécrans”. Winston Smith travaille à la réécriture permanente de l’Histoire au Ministère de la Vérité. Il noue une liaison clandestine avec une collègue, Julia, qui lui transmet ses rêves de liberté.  Tellement actuel…

Brasil

Film de Terry Gilliam (1985). Sam Lowry est un bureaucrate dans un monde rétro-futuriste totalitaire. Il se contente de sa petite vie tranquille, tout en s’échappant en rêve dans un monde de héros romantiques. Son existence est compliquée par l’arrestation brutale d’un certain Archibald Buttle, en raison d’une erreur administrative. Il tente de réparer cette injustice et doit lutter contre un système extrêmement contrôlé qui le considère de plus en plus comme un dissident. Un chef-d’oeuvre d’humour et de cynisme dans un univers futuriste tellement proche par son implacable logique kafkaïenne et déshumanisée.

THX1138

de George Lucas (1971). Film de science-fiction dans un univers aseptisé où l’homme est réduit à un matricule et placé sous ‘castration émotionnelle’. THX 1138 tente d’échapper à la société à laquelle il appartient, un monde futuriste logé dans les entrailles de la Terre. Cette civilisation extravagante a entrepris d’éliminer toute trace d’amour et de sexe, en ‘anesthésiant’ les individus avec des drogues inhibantes et réprimant tout sujet déviant.

Minority report

Thriller de Steven Spielberg (2002). Dissimulés au cœur du Ministère de la Justice, trois extra‐lucides captent les signes précurseurs des violences homicides et en adressent les images à leur contrôleur, John Anderton, le chef de la “Précrime” devenu justicier après la disparition tragique de son fils. Celui‐ci n’a alors plus qu’à lancer son escouade aux trousses du “coupable”. Le film exploite la notion de pré-crime, actuellement à l’agenda d’agences américaines comme la DARPA.

15 ans plus tard

Court métrage d’Omeleto. Bienvenue à Utopialand. Un film qui illustre le principe du crédit social appliqué à notre mode de vie actuel. Caméras de surveillance, bracelets électroniques et attribution constante de bonus et d’amendes dans un portefeuille numérique permettent le contrôle absolu du comportement de chaque citoyen. Terrifiant, drôle et efficace.

Beyond the reset

Petit film d’animation d’Oleg Kuznetsov. Dystopie schwabienne dans un société ‘camp de concentration’ post-pandémique.

Utopie ? L’idéal technocratique

La trilogie Zeitgeist est intéressante à voir ou à revoir car elle emporte l’adhésion du spectateur en dénonçant les complots, l’injustice et les failles de la société actuelle pour proposer une utopie qui repose sur des valeurs plus humaines. Le projet Vénus est celui d’une société basée sur la technologie et les ressources et qui ne souffre plus du joug des lois et de la religion.  Sous certains aspects, elle pourrait avoir inspiré les rédacteurs de l’agenda 2030 et du Grand Reset.

Zeitgeist

Film documentaire de Peter Jospeh (2007). Le but central du premier volet de cette trilogie est de dénoncer la création des mythes (et complots) et leur exploitation par une minorité dominante pour contrôler les peuples. Pour cela, l’auteur aborde plusieurs grands thèmes comme les origines du christianisme, le 11 septembre 2001 et le système bancaire.

Zeitgeist: Addendum – Le film  

Une utopie, basée sur la gestion des ressources et la technologie

Documentaire: Addendum et Le Projet Vénus  (2008). Ce dernier explore des solutions aux problèmes présentés dans le premier épisode. Addendum dénonce d’abord les travers de la corruption sociale, du capitalisme de marché et du chaos provoqué et entretenu pour justifier une gouvernance autoritaire. Il propose ensuite “Le Projet Vénus” qui entend s’attaquer aux causes des comportements immoraux en luttant contre la pauvreté induite par le système de création monétaire et de la dette. C’est la technologie qui sera chargée de libérer l’humanité en l’aidant à gérer les ressources de la planète de manière intelligente. La société Vénus n’aura plus de religions, ni de lois. Les machines remplaceront le labeur humain, tandis que les hommes pourront vivre dans l’abondance et l’insouciance.

Zeitgeist: Moving Forward

Documentaire (2010). Le troisième épisode de la série aborde la nature humaine, et les conditionnements de l’éducation et de la culture. Il reprend le modèle axé sur une économie basée sur les ressources et avec un commerce de produits durables et de proximité. Partant d’une idée de gestion centralisée des besoins, il remet en question la notion de propriété.

Solutions locales

Thrive

Documentaire de Steve Gagné et Kimberley Carter Gamble (2011). Quel monde aurions-nous si l’on révélait un moyen de générer de l’énergie libre ? Les anciens semblaient posséder un savoir oublié sur les forces de la nature, les nombres et la géométrie, qui leur a permis de construire les pyramides ou d’autres édifices qui défient toujours notre compréhension. À l’aide de ce savoir retrouvé et des recherches actuelles en physique et en ingénierie, il serait peut-être possible de générer une énergie constante et tant d’autres inventions qui permettraient aux humains de vivre dans l’abondance et la souveraineté. En s’alignant à tous niveaux – physique, mental, émotionnel – sur les dynamiques vitales, le changement est possible.

Demain

Documentaire de Cyril Dion (2015). Cyril Dion et Mélanie Laurent sont partis enquêter dans dix pays pour comprendre comment éviter les catastrophes que l’on nous prédit. Durant leur voyage, ils ont rencontré des pionniers qui réinventent l’agriculture, l’énergie, l’économie, la démocratie et l’éducation. En mettant bout à bout ces initiatives positives et concrètes qui fonctionnent déjà, ils commencent à voir émerger ce que pourrait être le monde de demain. Une utopie spontanée, plurielle et décentralisée… qui fait du bien !

Solutions locales pour un désordre global

Documentaire de Coline Serreau (2010). Face aux catastrophes provoquées par l’agriculture industrielle, de nombreuses solutions existent et peuvent être mises en oeuvre à moindre coût. Le film interroge les dépositaires du savoir ancestral et de la recherche actuelle pour plaider vers un retour à une agriculture plus humaine. Avec Pierre Rabhi, Vandana Shiva, les époux Bourguignon, etc.

Voir le monde autrement

Les 4 mythes de l’Apocalypse sur lesquels notre monde est construit et le paradis sur terre

Le paradis sur terre

Présentation de Bruce Lipton. Les scénarios apocalyptiques à la base du chaos actuels et des dystopies de demain reposent en réalité sur quatre concepts erronés. Les idées que l’univers est principalement constitué de matière, que les gènes contrôlent notre biologie, que l’évolution est le fruit d’accidents du hasard ou de la compétition entre espèces ont toutes démontré leurs limites. La science actuelle a prouvé que l’énergie, la conscience, les mécanismes d’adaptation et de coopération sont le moteur de l’harmonie et de l’évolution sur terre. En changeant nos postulats, en reprogrammant consciemment notre façon de voir la vie, il est possible de faire advenir ‘un paradis sur terre’.

Philippe Bobola : quel monde demain ? 

Conférence à Liège (2023). “Vers une transition incontournable de la conscience”. Philippe Bobola fait tout d’abord un état des lieux de la science, de la santé, de la spiritualité, de l’éducation et de la politique. En s’appuyant sur son parcours pluridisciplinaire, il nous invite à ensemencer notre conscience de nouveaux ferments pour les choix à venir.

La grammaire du bonheur : Pirahã, le peuple et la langue cachée d’Amazonie

Documentaire (2012). Et si le bonheur dépendait du langage ? Daniel Everett, un missionnaire parti évangéliser une tribu autochtone en Amazonie, rencontre un peuple qui semble vivre dans le bonheur : son secret se trouve-t-il dans la langue qu’il parle? Les Pirahãs n’ont pas de noms pour désigner les couleurs, pas de chiffres pour compter, pas de temps passé ou futur. Les Pirahãs ne possèdent donc ni mythe ni religion, ne produisent pas d’art, ne cultivent pas la tradition, ni ne transmettent d’histoire: ils vivent au jour le jour, et c’est là la clé du bonheur. Mais nous, pouvons-nous imaginer un monde qui se vit seulement dans l’être et dans le présent?

Créer le futur en douceur

Conférence de Louis Fouché aux rencontres de Cara (février 2023). Ancien anesthésiste-réanimateur, le Dr Fouché a dû quitter en automne 2021 l’Hôpital de la Conception de Marseille après ses critiques contre les mesures anti-Covid. Parallèlement, il a fondé le collectif RéinfoCovid.fr: un espace qui traite la crise comme une opportunité, partage des solutions et développe des initiatives pour créer dès maintenant un futur désirable.

Tous résistants dans l’âme, éclairons le monde de demain !


Louis Fouché et le réalisateur Stéphane Chatry nous embarquent dans un tour de France à la rencontre de personnalités qui ont développé des projets inspirants dans de multiples domaines : permaculture, monnaies locales, écoles alternatives, habitats écologiques, santé intégrative, entre autres. Dans un livre du même nom que le film, sous forme d’entretien entre les 2 protagonistes, Louis Fouché parle de permaculture humaine, autonomie alimentaire et en santé, des arts militants notamment. Il invite les lecteurs à devenir les acteurs du monde de demain.

Pour se divertir :

La belle verte

Comédie utopique de Coline Serreau (1997). L’histoire débute sur une planète lointaine (la planète verte) habitée par une civilisation évoluée et égalitaire, vivant en parfaite harmonie avec la nature dans des paysages immaculés, et qui pratiquent certaines disciplines comme la télépathie. Le conseil planétaire décide d’envoyer un émissaire sur terre pour en rapporter des nouvelles…