Covidhub est devenu essentiel.news le 8 avril 2024, découvrez pourquoi.

Effets indésirables des «vaccins»: bientôt un scandale dans l’armée américaine?

Partager

L’introduction de la “vaccination” dans l’armée des Etats-Unis provoquerait une explosion de certaines maladies, selon des lanceurs d’alerte. Et pas des moindres : plusieurs médecins militaires de haut rang ont déposé sous serment des témoignages alarmants auprès de deux avocats, Leigh Dundas et Tom Renz. Ceux-ci ont été entendus lors de nouvelles auditions d’experts indépendants consacrées au Covid, organisées récemment par le Sénateur républicain du Wisconsin Ron Johnson.

Comme l’explique Leigh Dundas, avocate des droits de l’Homme, le Département de la Défense (DoD) dispose d’une base de données médicale indépendante, afin de surveiller de près l’état de santé de “hommes et des femmes qui servent le pays”.

En moyenne, sur les cinq dernières années, 1,7 million de déclarations de maladie (tous types confondus) sont enregistrées. En 2021, année de “vaccination” intensive, en dix mois depuis janvier, il y en a eu… 22 millions. Soit une augmentation de plus de 1000%.

Les chiffres ont notamment pris l’ascenseur de manière vertigineuse pour certaines pathologies.

Exemples cités :

  • Cancers du sein : 4000 cas déclarés en 2021 contre 700 à 900 auparavant. Donc une augmentation de quelque 500%.
  • Infertilité féminine : 10’713 cas déclarés contre 2200 à 2300 auparavant.
  • Fausses couches : augmentation de 300%.
  • Tous cancers confondus : augmentation de 300%.
  • Problèmes neurologiques (d’autant plus sérieux s’ils affectent des pilotes) : augmentation de… 1000%

Soupçon de dissimulation : les myocardites disparaissent mystérieusement

Mais le DoD chercherait, selon les deux avocats, à dissimuler, et même faire disparaître, ces chiffres.

Leigh Dundas affirme par exemple que les myocardites – seul effet secondaire grave actuellement reconnu par les pharmas – seraient passées de 1239 en août à 307 actuellement, lorsqu’on fait la même requête dans la base de données.

Tom Renz assène quant à lui ce verdict durant l’audition : “On fait des expériences sur nos soldats, on les blesse et si ça se trouve, on les tue !”

Vidéo sous-titrée en français / Interview de Leigh Dundas pour le site indépendant steeltruth.com, suivi d’extraits des auditions :

 

Alerte sonnée depuis des mois

En octobre 2021 déjà, la Dre américaine Lee Merritt,  chirurgienne de la Marine des Etats-Unis, avait tiré la sonnette d’alarme concernant les cancers et affections cardiaques :

Une médecin militaire américaine: des maladies post-vaccinales explosent dans l’armée

De même que la Dre Theresa Long, médecin et lieutenant-colonel : voir l’article de France Soir.

 

Voir aussi sur CovidHub :

Pfizer : un document déclassifié révèle cent nouveaux types d’effets secondaires